L' ESO , c'est un des plus importants pôles de recherches et d'observations astron...

L'ESO, c'est un des plus importants pôles de recherches et d'observations astronomiques au monde avec 4 sites localisés dans le désert d'Atacama au Chili. Il est le résultat d'une colossale coopération entre 16 états (dont 15 Européens) qui ont permis notament de concevoir le plus grand télescope terrestre interférométrique : le Very Large Telescope (VLT).
#MeetESO donne le privilège à 8 internationaux de venir visiter leur observatoires ! Une Française, Anne Grudzien et un Français, Loic Bommersbach nous partageront en live leur aventure exceptionnelle sur la toile ...

Le VLT. Crédit image : © ESO


Qu'est-ce que l'évènement #MeetESO ?


Afin de promouvoir ces lieux scientifiques d'exceptions au grand public, l'ESO a sélectionné, au travers du concours MeetESO, un groupe de 8 personnes qui auront l'unique opportunité de visiter ses observatoires, à près de 5 000 mètres d'altitude, sous le plus beau ciel du monde.

Ces "lucky 8" (les 8 chanceux), choisis selon leur apptitude à parler anglais et leur investissement dans le domaine astronomique sur le web (twitter, facebook) seront sur place du 7 au 12 mai 2016 et partageront leur aventure en direct via leurs comptes twitter, facebook, instagram ..etc

Une fois, sur-place, leur programme sera très intense : visite du VLT, visite de l'ALMA, observation du ciel, observation du transit de Mercure le 9 mai (quelle chance !), présentations...etc.
L'ESO prend ses hôtes à ses frais, mais le billet d'avion pour se rendre à Santiago devait être payé par les visiteurs.


Deux français participent à ce voyage : suivez leur voyage en direct sur la toile


L'atout majeur de ce #MeetESO est basé sur le partage instantanné que peuvent réaliser les réseaux sociaux aujourd'hui.
En particulier deux passionnés d'Astronomie Français, Anne Grudzien et Loic Bommersbach participeront à ce voyage.

Anne (@cpamoa) est une bloggeuse anglophone et francophone assidue, charmée par l'espace. Son blog nous le montre dès le premier coup d'oeil. Elle a notament été la traductrice française du journal de bord de l'astronaute italienne Samantha Cristoforetti lors de son séjour dans l'ISS.

Voici ci-dessous, les derniers tweets de Anne ( #MeetESO ). Vous pourez aussi la suivre sur :
●Facebook 
●Instagram.



Loïc est aussi passionné d'astronomie, tant au niveau des technologies spatiales que des sciences de l'Univers. C'est cette passion qui l'a sans doute amené à devenir community Manager au CNRS. Vous trouverez un article très complet sur son parcours professionnel ici.
Voici ci-dessous, ses derniers tweets. Vous retrouverez également Loïc, sur :
●Facebook 
******* ENGLISH VERSION IS BEING EDITED******* 

J upiter and the red spot, taken by Bart Declercq Régulièrement, les satellites de Jupit...


Jupiter and the red spot, taken by Bart Declercq
Régulièrement, les satellites de Jupiter produisent des éclipses solaires sur la vaste étendue d'atmosphère de la géante gazeuse. Depuis la Terre, elles se voient comme des ombres circulaires projetées sur Jupiter et traversent la planète en quelques heures. Cela reste toujours un phénomène fascinant d'observer au travers d'un télescope, à l'oculaire.

Un astronome amateur, Bart Declercq est parvenu a capturé en intégralité le transit de Io et Ganymède qui s'est produit le 16 mars 2016. En effet, il a eu la chance d'assister à ce rendez-vous céleste qui a presque duré 3h30.

Bart a réalisé cette animation vidéo exceptionnelle en combinant ses 196 images prises avec une CCD ASI 224 au foyer d'un télescope de Newton de 300 mm F/4.8 et utilisant une lentille de barlow x4 lui permettant d'atteindre la distance focale impressionnante de 5.76 mètres !


 

Le prochain double transit aura lieu le 22 mars à l'aube mais sera difficilement observable depuis l'hémisphère nord.

************** ENGLISH VERSION ***************

Regularly, moons of Jupiter produce small solar eclipses on the wide expanded Jupiter's atmosphere. From the Earth, they are seen as a circular shadow projected on the big planet. It remains always spectacular to observe such event through a telescope, to the naked eye.

An amateur astronomer, Bart Declercq captured the whole double transit of Io and Ganymede that occured on march 16, 2016. Indeed, he was lucky enough to image this event from start to end, lasting almost three and a half hours.

Bart made this outstanding animation, gathering a little less than 200 stills taken with an ASI 224 color CCD at prime focus of a 300 mm  F/4.8 Newtonian telescope, and using a 4 barlow lens which allowed to reach the impressibe focal length of 5760 mm !